Seuil Anaérobie

Le Seuil Anaérobie correspond à la vitesse de course à partir de laquelle la filière anaérobie lactique commence à jouer un rôle non négligeable dans la production d’énergie.
Il est étroitement lié à la VMA (environ 80 % et 87% de celle-ci selon votre niveau de course).

Comment l’améliorer ?

L’entraînement au seuil anaérobie est pratiqué par tous les coureurs de marathon grâce notamment à des efforts intermittents de 5 à 20 minutes entrecoupés par une récupération active de 5 à10 minutes courue entre 40% et 60% de la VMA selon la difficulté visée.